DATA MARKETING ET COMMUNICATION DE PRECISION

17 rue de la Vanne, 92120 Montrouge  + 33 1 86 63 94 00

Article

Que faire si vous n’aviez qu’1 heure pour envoyer votre campagne email ?

Par Laurent Gaulier

@L_Gaulier

Travailler dans l’emailing, c’est savoir choisir ses batailles. Et l’une des batailles que nous livrons, c’est celle de l’efficacité pour gagner du temps et optimiser les envois ! Et si vous n’aviez qu’une heure pour réaliser et faire partir votre campagne email, quelles seraient les étapes indispensables à ne pas oublier et, plus important, celles que vous pourriez écarter ?

On vous a fait la liste des étapes indispensables pour envoyer une campagne email du contenu, aux paramètres jusqu’à l’envoi à vos contacts, ainsi que toutes… les actions dont vous pouvez vous passer ! Valable même quand vous n’êtes pas pressé pour gagner en efficacité et en simplicité !

1.  Vérifiez votre segmentation et écartez les contacts qui ne doivent pas être sollicitées

Une bonne segmentation est le point le plus important à long terme pour s’assurer une bonne délivrabilité ainsi que de bons résultats (taux d’ouverture, de réactivité, de clics) découlant de ciblages efficaces. Ce n’est donc pas du temps perdu… c’est même du temps gagné sur le long terme ! En effet, vous ne voulez pas passer les deux semaines suivant l’envoi à lutter contre des problèmes de délivrabilité ou à gérer des plaintes ou pire à devoir répondre à la CNIL !

Donc, prenez un peu de temps pour travailler votre ciblage, votre délivrabilité et vos indicateurs de campagnes n’en seront que plus reconnaissants.

Inutile :

de faire un A/B test. En soi, un A/B test est très utile, mais dans ce cas, le mieux est l’ennemi du bien.

de sur-segmenter. Une fois que vous aurez soigneusement choisi vos contacts, inutile de faire partir l’envoi sur de nombreux segments. Programmez pour plus tard l’envoi d’un emailing pour optimiser vos envois.

d’aller chercher des contacts inactifs ou dont vous n’êtes pas sûrs.

2. Pensez efficace : 1 email, 1 message, 1 action

Optez pour un contenu court et direct, même si ce type de message peut parfois demander plus d’attention qu’un email détaillé et illustré. Ce type de contenu est plus efficace pour envoyer son destinataire directement vers l’action souhaitée (inscription, achat d’un produit, réponse à un questionnaire) et prendra moins de temps à intégrer dans un template email. Sans parler du risque minimisé de faire des fautes ou d’intégrer le mauvais lien URL lorsque l’on conçoit un email avec plusieurs call to action.

Pour cela, vous pouvez utiliser une landing page (la page de destination de votre email) que vous connaissez et dont vous savez qu’elle a prouvé son efficacité auparavant.

Inutile :

Le menu déroulant compliqué, restez concentré sur l’objectif. Vous ne refaites pas votre site web mais un email.

Le contenu institutionnel qui ne serait pas indispensable pour l’opération. Ce sera peut-être l’objet d’autres emails type campagnes de nurturing ou programmes de fidélisation. 

Les emails marketing comportant des offres complémentaires ou secondaires « au cas où », vous n’en avez pas le temps et vous risquez de faire des erreurs qui vont vous faire perdre du temps (mauvais lien, fautes, mentions légales à rallonge)

3. Codez simple, voire pas du tout votre emailing

Pour simplifier l’envoi de votre campagne email, privilégiez un graphisme et donc un code HTML simple qui s’adaptera bien à un affichage sur mobile.

Si vous souhaitez un email simple et responsive, vous pouvez opter pour un modèle d’email à une colonne : une image + un message + un call to action.

Vous vous rendrez doublement service en faisant cela : en plus de gagner du temps dans la conception de vos emails, vous réduisez la possibilité d’erreurs de code HTML qui auraient pour conséquence d’éveiller les filtres antispam des messageries de vos destinataires. 

Utilisez un template que vous connaissez bien ou faites simple dans le code MAIS n’abandonnez pas le responsive dans vos campagnes emails.

Inutile :

de passer sur toutes les messageries, votre message n’a pas besoin de s’afficher parfaitement sur l’ensemble des webmails mais son contenu doit être compréhensible. Oubliez donc Outlook 2007 120dpi, concentrez-vous sur les 4 messageries les plus utilisées par vos destinataires ou les plus utilisées sur le marché.

de faire des blocs secondaires tarabiscotés ou même de faire des blocs secondaires tout court. N’allez pas mettre en péril votre message parce qu’un de vos liens ne fonctionne pas.

de repenser votre design. Ce n’est pas le moment de repenser la place de votre logo ou la hiérarchie des informations dans votre email. Epurez. Et si épurer prend trop de temps, n’en rajoutez pas.

4. Envoyez un BAT

Choisissez avec attention les personnes qui valident votre email. Evitez le « BAT parapluie », c’est-à-dire l’envoi d’un email de test à trop d’interlocuteurs différents car « comme ça personne ne pourra dire qu’il n’était pas au courant ».

Plus vous envoyez de BATs… plus vous aurez de retours à prendre en compte avant d’envoyer votre campagne emailing alors que le process de validation marche d’autant mieux si chacun sait ce qu’il a à faire et que vous n’avez pas à compiler 30 retours différents.

Les retours les plus importants à prendre en compte, si vous souhaitez gagner en temps et en efficacité, sont ceux qui concernent le fonctionnement de vos liens. Prenez donc quelques minutes pour TOUS les vérifier.  

Pour gagner du temps sur cette étape, proposez un système de notation à vos interlocuteurs entre 1 et 3. 1 = retour indispensable, l’email ne peut partir s’il n’est pas corrigé. 2 = retour souhaitable. 3 = retour proposé.

Inutile :

d’envoyer votre BAT à toute votre société. Choisissez les personnes qui doivent valider l’email.

de passer des heures à reprendre tous les retours 1 à 1. Gardez en tête que les retours sur votre contenu peuvent être subjectifs et affaire de goûts. Pour sélectionner les plus essentiels, proposez à vos interlocuteurs un système de notation pour prioriser leurs retours, vous trierez ainsi les réglages proposés, souhaitables et indispensables.

5. Programmez soigneusement !

Vérifiez votre programmation plutôt deux fois qu’une ! On peut avoir tendance à vouloir vite programmer l’envoi de son email, qu’on pense prêt, notamment si on a passé beaucoup de temps à intégrer des retours suite à l’envoi du BAT. Pourtant, une négligence des paramètres d’envoi peut être aussi handicapante qu’un défaut dans le contenu. Ce n’est donc pas du temps perdu.

Faites-vous une check-list pour vérifier les paramètres de votre campagne emailing qui vous aidera aujourd’hui et pour tous vos prochains envois. Vérifiez d’autant plus ces paramètres s’ils sont automatiquement intégrés dans votre outil. Nous avons eu l’exemple d’une erreur survenue chez un client et qui aurait pu facilement être évitée : un paramétrage par défaut du fuseau horaire de l’outil d’un client, entraînant un décalage horaire de 2h entre l’envoi et la réception de la campagne.

Travailler dans l’emailing, c’est apprendre à gérer ses angoisses alors vérifiez vos paramètres plusieurs fois grâce à votre check-list puis acceptez ensuite que votre email prenne son envol !

Inutile :

de choisir une plateforme que vous ne connaissez pas bien. Pour vos premiers emails Salesforce ou Adobe, prenez votre temps. Quitte à utiliser, pour ce mail rapide, encore une fois votre vieux compte Mailchimp.

de créer une mécanique complexe de marketing automation. Ce n’est pas le jour pour faire des exclusions et un nouveau type de workflow.

Aller à l’essentiel, appliquer les bonnes pratiques de responsive design et de segmentation, industrialiser ses pratiques en interne et réutiliser des contenus qui fonctionnent… En somme s’épargner de la complexité pour gagner en temps et en efficacité lors de l’élaboration et l’envoi de campagnes email ! En suivant ces bonnes pratiques, vous pourrez optimiser vos envois. Et bien sûr n’oubliez pas d’aller voir vos statistiques de campagne dans les rapports d’emails envoyés… quand vous aurez 1h (ou même moins) devant vous !

Articles recommandés

Article

Emailing : la campagne de bienvenue passée
au crible

Lire
Livre blanc

Livre blanc : optimisez la production de vos campagnes email

Télécharger
Article

7 idées créatives pour augmenter la valeur de vos emails

Lire

PARLONS DÈS AUJOURD’HUI DE VOS CAMPAGNES

UNE OFFRE