DATA MARKETING ET COMMUNICATION DE PRECISION

17 rue de la Vanne, 92120 Montrouge  + 33 1 86 63 94 00

Article

7 techniques pour ne pas être considéré comme spam et améliorer sa délivrabilité email

Par Ariane Journiac

Pour ne pas finir dans la boîte « indésirables », des règles simples permettent de bâtir un cercle vertueux qui augmentera votre délivrabilité emails.

1. Des contacts consentants

Votre liste de diffusion est-elle bien « opt-in » ? En d’autres termes, vos destinataires sont-ils d’accord pour recevoir vos messages ? Obligation légale dans le BtoC, le consentement explicite de votre cible est indispensable. Vous devez être en mesure de prouver de quelle manière leur adresse email et leurs données personnelles ont été collectées et intégrées à votre base de données : par exemple en s’abonnant à une newsletter. Le double « opt-in » – recommandé – consiste à faire confirmer leur agrément à vos destinataires.

En BtoB, la preuve du consentement explicite n’est pas obligatoire. En revanche, il est fortement conseillé de recueillir le consentement du destinataire dès le premier email en précisant le lieu et la méthode de collecte (salon, événement professionnel, …)

2. Un serveur qui montre patte blanche

Les paramètres d’expédition du serveur d’envoi (routeur ou solution propre) sont systématiquement scrutés par les serveurs de réception (webmails et firewall en BtoB). Ils doivent être correctement configurés pour éviter d’être estampillés spam, via des normes d’identification (SPF, DKIM, DMARC). Les noms de domaine doivent aussi être paramétrés avant tout envoi d’email. Autre élément étudié : l’IP émettrice. Sa réputation rentre dans la notation pour légitimer l’expéditeur et l’annonceur.

3. Un destinataire actif sur sa boîte

Le comportement du destinataire influe sur votre délivrabilité future. Des messages systématiquement supprimés, jamais ouverts ou déplacés vers la boîte spam attireront l’attention de son webmail, alerté pour vos prochains envois. Au contraire, des messages lus, déplacés vers la boîte principale ou générant un clic seront favorablement perçus. D’où l’importance de bien cibler le destinataire et de lui adresser un message qui l’intéresse !

4. Des mots à propos

« Gratuit », « Deal incroyable », « Cash immédiat », « Pourquoi payez plus ? », « Ceci n’est pas un spam », « 100 % satisfait », … Voilà pour une liste – non exhaustive – de mots ou expressions qui mettent en alerte les messageries. Fréquemment utilisés par les spammeurs, ils sont à utiliser avec la plus grande prudence pour éviter d’être banni de la boîte principale de vos cibles. Les messageries scrutent les contenus des emails. Misez sur la subtilité !

5. Une liste d’abonnés et de clients à jour

Une adresse erronée ou un « inactif » qui n’ouvre ou ne clique jamais sur vos messages : attention danger ! Privilégiez la qualité à la quantité et supprimez ces destinataires de votre liste, après une ultime relance personnalisée. Les risques ? La mise en spam par le webmail, des plaintes si le client s’estime sur-sollicité par la marque et l’acquisition d’adresses pièges qui nuisent à votre réputation.

6. Un suivi à la loupe

Utilisez les nombreux indicateurs à votre disposition pour ajuster le tir : taux de délivrabilité, de déduplication, d’opt-in, de désabonnement, de transformation, … Des données empiriques à analyser pour mieux comprendre ce qui intéresse vos cibles et optimiser votre base d’envoi. Une logique d’amélioration continue, email après email !

7. Une veille indispensable

Les pratiques changent sans cesse et les règles d’hier ne sont pas forcément celles de demain ! Exemple : le ratio texte / image n’est désormais plus un indicateur pris en compte. Suivre les tendances et s’informer des filtres retenus constitue une mission essentielle pour faire évoluer ses pratiques et maintenir sa délivrabilité.

Articles recommandés

Article

5 astuces pour des call-to-action qui donnent envie de cliquer

Lire
Article

Emailing : quelle stratégie adopter pour gérer vos inactifs ?

Lire
Livre blanc

Livre blanc : soucieux de l’efficacité de vos campagnes ? Choisissez le bon indicateur !

Télécharger

PARLONS DÈS AUJOURD’HUI DE VOS CAMPAGNES

UNE OFFRE